Le vote de l'UE sur l'interdiction de l'extraction de bitcoins pourrait "complètement déstabiliser" la crypto-monnaie

L'UE met en place une politique de cryptographie stricte pour les banques

  • L'UE a récemment retardé son vote final sur le MiCA en raison de problèmes de traduction des règles dans les langues officielles de l'Union.
  • Les autorités européennes ont appelé à une législation et des lois claires qui guident l'utilisation des actifs cryptographiques en Europe afin d'assurer la sécurité des utilisateurs.
  • L'Union européenne a également fait d'énormes progrès dans sa transition vers un euro numérique.

Les législateurs de l'Union européenne (UE) ont donné le feu vert à une nouvelle politique qui imposera des restrictions strictes aux banques qui proposent des transactions cryptographiques. La commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen a voté mardi une politique obligeant les banques à conserver des capitaux supplémentaires pour se couvrir contre d'éventuelles pertes cryptographiques.

Selon Markus Ferber, porte-parole du plus grand groupe parlementaire, "les banques seront tenues de détenir un euro de capital propre pour chaque euro qu'elles détiennent en crypto". Ferber a ajouté que "de telles exigences de capital prohibitives aideront à empêcher l'instabilité dans le monde de la cryptographie de se répandre dans le système financier".

Selon les rapports, l'une des mesures proposées par le comité oblige les banques à signaler si elles sont exposées ou non à la crypto-monnaie. Toutefois, les règlements proposés doivent être approuvés par le Parlement européen et les ministres des finances de l'UE pour devenir loi.

Le vote vise à aligner les réglementations européennes sur celles recommandées par le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire l'année dernière. Le groupe d'agences de surveillance a suggéré qu'il devrait y avoir des restrictions sur le montant du capital d'une banque qui peut être exposé aux actifs cryptographiques, et ils ont formulé des recommandations qui devraient être mises en œuvre d'ici 2025.

Bien que la nouvelle règle cherche à ajouter plus Sécurité pour les utilisateurs de crypto, certains coins ne l'ont pas trop bien pris. L'Association pour les marchés financiers en Europe, un groupe de lobbying financier, estime que la portée de l'amendement est trop large.

Selon le groupe, "il n'y a pas de définition des actifs cryptographiques dans la [législation], et par conséquent, l'exigence peut s'appliquer aux titres à jetons, ainsi qu'aux actifs cryptographiques non traditionnels visés par le traitement provisoire".

Le vote intervient quelques jours après que l'UE a annoncé qu'elle avait reporté le vote final sur sa législation MiCA en raison de problèmes de traduction de la règle dans les langues reconnues de l'Union européenne.

Laurent Woriji Vérifié

Lawrence a couvert des histoires passionnantes dans sa carrière de journaliste, il trouve les histoires liées à la blockchain très intrigantes. Il croit que Web3 va changer le monde et veut que tout le monde en fasse partie.

Dernières nouvelles